• 9849-xxx-xxx
  • noreply@example.com
  • Tyagal, Patan, Lalitpur

Marseille & Cow 2007

/ / /  Dommages co(w)latéraux : : : Cow Parade 2007, Marseille  / / /
+ + + + + + + + + + + + + +  Conception / réalisation  + + + +  traite des mots et concept écrémé par Jacques 2 Chabannes / / /

Tout commence à Zürich, en 1996. Depuis, ces attachants bovidés (bien que statiques) ont fait le tour du monde. Lorsqu’ils s’arrêtent à Marseille (2007) j’en adopte un, propose à l’un de mes clients d’en partager la garde ; Euromed Marseille / Ecole de Management, en devient donc le commanditaire. La bestiole est apprêtée selon le concept suivant (que Jacques 2 Chabannes m’aide gracieusement à formuler) : « Génétique du modifié, clonage, mutations, lissage du soi sous eugénisme teint, consommation de masse – terrible, exponentielle, définitive ? – Les mots s’envolent, s’éloignent, puis s’écrasent au sol, lourdement… Effaçant d’un même élan, traces et vestiges du passé ! Suspect N°1 coincé en la lueur des phares… Dame nature, et ses complices du temps jadis: l’erreur, l’aléatoire, la disparité, la mixité, le dysfonctionnement, la différence, la tache, toutes les taches, toutes ! TOUTES ! Sournoisement, lentement, tout fout le camp, tout… Petit homme, hâte-toi! ».

Exposée le 8 juin au matin, sur un coin de Canebière, le message d’espoir est certainement mal compris, puisqu’elle y est démontée et massacrée en moins de 24 h.
Et là, là, son nom prend soudainement tout son sens.

+ + + +  Le temps de rager, pleurer, crier, se retourner, nous décidons de réagir avec calme, pédagogie, en un happening improvisé sous-titré « ART BRUT(es) ». Une suite de soins, prodigués à notre pauvre ruminant humilié, sinistré : des pansements géants, une cuvée de lait spéciale, des chocolat et Vache qui Rit© offerts à la dégustation, un dialogue ouvert avec les passants, une Edition Spéciale distribuée de papier, accompagnée d’une conférence de presse donnée sur trottoir, et flashs coordonnés.

/ / /  Après les Dommages, la « second life » : : : reconstruite, réinstallée aux Docks, cette fois, en milieu aquatique, sécurisé, Diana y coule des jours tranquilles en surface, jusqu’au terme de la manifestation. Vendue aux enchères à un acheteur anonyme, nous la cherchons sans succès, depuis !!! L’avis est lancé…  / / /

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.